• Cavalcade de Diekirch

    Cavalcade de Diekirch

    BP 132
    L-9202 Diekirch Luxembourg

    Service
    Délais
    Prix
    11 évaluation(s) pour ce magasin

Description

Chronique

La première cavalcade du Grand –Duché a eu lieu en 1870 à DiekirchElle naissait sous le slogan « Expédition au pays de la gourmandise ».

Pendant des semaines on chuchotait secrètement dans le patelin, plein de réjouissance, le doigt secrètement posé sur les lèvres, afin de ne pas trahir prématurément le secret précieux et d’empêcher la surprise.

Et, au lundi du carnaval une cavalcade qui filait par les rues de la ville évoqua une sensation dans le pays entier.

Parti de rien, mais avec un empressement sans limite, une dose considérable d’humour et de bonnes idées, la naissance de la coutume du carnaval luxembourgeois fût admirablement réalisée.

Seulement les recettes, qui auraient du parvenir aux pauvres, ne furent pas réalisées comme espérées. Seulement 158 francs en or étaient la recette de la festivité, contre 1000 francs en or de dépenses. De ce fait il ne restait pas beaucoup pour les pauvres.

Durant les années suivantes les Diekirchois célébraient le carnaval, mais sans cavalcade, ce qui était s’ expliquait par leurs soucis financiers.

Mais dans les années 1882 et 1884 deux cavalcades, suscitant l’allégresse de la population et de nombreux visiteurs du pays entier, se faufilaient de nouveau à travers les rues de la ville. 

Le sujet de la cavalcade de 1884 était « le mariage du jeune comte de Otzenbach de Stolzembourg avec la comtesse de Schumpelsberg de Bourscheid ». Dans cette cavalcade les spectateurs découvraient le grand train de célébration, conçu par le Schultheiss de Brandenbourg.

Le quatrième cortège du carnaval a eu lieu le 1er mars 1897, et on avait choisi comme thème la procession glorieuse de l’héroïque « SADI ET ZORA BEY » de Constantinople.

Le cortège suivant passait en 1900 sous le thème « le baptême » à travers Diekirch. L’initiateur de cette cavalcade était un certain architecte qui s’ appelait Deutsch, et les chars présentés étaient tirés par des bœufs. Ce fut la dernière cavalcade avant la 2e guerre mondiale.

Par la suite en 1946, sous impulsion de Monsieur Jacques Zenner, Président du S.I. de l’époque, la « Dikkricher Cavalcad » était remise en oeuvre sous le thème « GÖLDEN HOCHZEIT ZU JUXDA ».

Pour financer les cavalcades de 1947 et 1949 on organisa une collecte d’argent auprès des habitants de Diekirch, car les dépenses étaient trop élevées pour les associations.

Par la suite ce n’était qu’en 1954 qu’eut lieu la prochaine cavalcade, avec 30 chars et groupes pédestres, qui se mit en mouvement le 28 février. Ce fût la dernière pour de longues années, les ressources financières était complètement épuisées.

Beaucoup plus tard , le 28 avril 1978, un groupe de fervents du carnaval se réunissait, afin de faire renaître la cavalcade de Diekirch. Ils décidèrent de l’appeler E.S.D., « D’Eeselen aus der Sauerstaad Dikkrich ».

Aucune initiative ne leur fut trop pénible, ni aucun effort trop important pour réunir les fonds qui avait fait défaut à la dernière cavalcade et ils réussirent ainsi de réorganiser un nouveau cortège.

Le 25 février 1979, à 14:30 précise, démarrait une cavalcade portant le thème « Dikkricher Eselsichkeeten » au fil des années cela devint un grand évènement , qui gagnait de popularité d’année en année.

Chaque année une cavalcade eut lieu à Diekirch, sauf en 1991, lorsque de nombreuses fêtes furent annulées à cause de la guerre du Golf.




Activités

  • Culture, loisirs et tourisme